Rechercher
  • MorganP

Saké

Dernière mise à jour : 11 mars 2020



Les premiers sakés furent élaborés selon la technique du Kuchi-Kami. Ce procédé très ancien consistait à mâcher les céréales cuites dans la bouche, puis à les recracher dans un récipient où cette mixture fermentait.

Le saké est largement connu comme la boisson nationale du Japon. La fabrication du saké pourrait remonter à la période Yayoi (IIIe siècle). Techniquement, le mot saké signifie simplement « alcool », tout type d'alcool serait considéré comme du saké. Ce que la plupart des gens veulent dire par « vin de riz japonais » s'appelle en fait Nihonshu.

Et bien que ce soit appelé « vin de riz », il serait probablement plus exact de dire « bière de riz » parce que le vin est fait de fruits en fermentation, tandis que la bière est faite de grains en fermentation.

Différentes températures font ressortir différentes caractéristiques, vous pouvez donc le réchauffer à différents degrés pour un goût légèrement distinct. Assurez-vous simplement de ne pas le réchauffer trop rapidement et de ne pas le laisser devenir trop chaud.

La qualité d'un saké dépend de trois facteurs essentiels définis par la formule waza-mizu-kome : le savoir-faire (waza) du maître brasseur ; la qualité de l’eau (mizu) ; la qualité du riz (kome) et le degré de son polissage.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout