Rechercher
  • MorganP

L'histoire de Jules Verne


Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes et mort le 24 mars 1905 (à 77 ans) à Amiens, est un écrivain français dont une grande partie de l'œuvre est consacrée à des romans d'aventures et de science-fiction. Considéré comme le précurseur de la science-fiction, il est le deuxième écrivain le plus traduit au monde. Son roman "Vingt-mille lieues sous les mers" est le deuxième livre le plus traduit au monde après la Bible.

Son père est juriste et lui-même commence des études de droit à Paris, mais il passe surtout son temps à écrire des romans et à fréquenter les salons littéraires. Il commence à publier des nouvelles et à écrire pour le Théâtre-Lyrique. C’est en 1863 que l’éditeur Hetzel publie son roman "Cinq semaines en ballon", dans une version remaniée à plusieurs reprises. Il les fréquente avec assiduité, dévorant les ouvrages d'explorateurs et ceux qui abordent les innovations scientifiques.

Son goût pour la littérature le pousse à écrire quelques poèmes. Petit à petit, l'envie de devenir écrivain se fait plus pressante. Pendant quarante ans, Jules Verne va travailler à l’écriture de ses Voyages extraordinaires, œuvre littéraire composée d’une soixantaine de romans.

On peut citer "Voyage au centre de la Terre" (1864) ; "Vingt-mille lieues sous les mers" (1869) ; "Le Tour du monde en quatre-vingt jours" (1872) ; "Les Tribulations d’un Chinois en Chine" (1879) ; "Le phare du bout du monde" (1905) et encore tant d’autres. Passionné de navigation, Jules Verne s’installe en baie de Somme et navigue souvent dans la Manche et l’Atlantique.

1886 est une année sombre pour Jules Verne. Son neveu, atteint de folie, lui tire dessus avec un revolver. Touché à la jambe, il boitera pour le reste de sa vie. Quelques jours plus tard, son éditeur Hetzel décède à Monaco. Le 24 mars 1905, Jules Verne meurt à la suite d’une crise de diabète.

5 000 personnes ont assisté à ses funérailles au cimetière de la Madeleine à Amiens. Après sa mort, son fils Michel Verne publie plusieurs livres qu'il a parfois remaniés. Verne vécut à l'époque de grand progrès (l'électricité, le téléphone, le télégraphe, les chemins de fer et les machines à vapeur), il est donc parfois à tort considéré comme un romancier pour enfant ou un écrivain scientifique. Mais il était plus que ça, il avait le génie de rendre vraisemblable ce qui ne l'était pas. On finit sur une citation de Jules Verne dans « Vingt mille lieues sous les mers » : Ce ne sont pas de nouveaux continents qu'il faut à la terre, mais de nouveaux hommes !

21 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout