top of page
Rechercher
  • MorganP

Le voyage d'Amelia Earhart


Amelia Mary Earhart, née le 24 juillet 1897 à Atchison (Kansas) est une pionnière de l’aviation américaine, car elle est la première femme à traverser l’Océan Atlantique en avion. Sa disparition en mer reste un mystère irrésolu à ce jour. Disparue le 2 juillet 1937 lors d’un voyage autour du globe en avion, elle a été officiellement déclarée morte en 1939.


Fille d’Amelia « Amy » Otis Earhart et de Samuel « Edwin » Stanton Earhart, sa passion pour l'aviation n'est pas immédiate. Le premier avion qu'elle voit dans les airs, à l'âge de 10 ans, n'est pour elle qu'une machine en bois et en fer rouillé dépourvue d'intérêt. Dix ans plus tard, une réunion aérienne auquel elle assiste lui donne envie de faire son baptême de l'air en 1920. Elle découvre alors sa véritable vocation.


En 1916, Amelia obtient un diplôme au Hyde Park High School. Elle suit de près les histoires de femmes réussissant dans des domaines masculins, comme le cinéma, l’ingénierie, le droit ou encore la publicité. En 1917, pendant la Première Guerre mondiale, Amelia rejoint sa sœur à Toronto. Elle y reçoit une formation d’infirmière et travaille comme volontaire auprès des soldats revenus blessés d’Europe. En 1918, une épidémie de grippe espagnole atteint Toronto et Amelia poursuit ses activités d’infirmière. Tombée malade elle-même, sa convalescence durera un an pendant lequel elle lit beaucoup et étudie la mécanique.


Elle économise son salaire d'infirmière pour apprendre à piloter, obtient son brevet de pilote et achète un biplan jaune qu'elle baptise "Canary". Elle réalise sa première grande performance le 22 octobre 1922 en volant à 4 300 mètres d’altitude, un record pour une femme à cette époque. Le 15 mai 1923, elle devient la 16e femme à obtenir son brevet de pilote. En 1926, le capitaine Railey lui lance un défi qu'elle finira par accepter : devenir la première femme à traverser l'Atlantique en avion. En 1927, Charles Lindbergh traverse l’Atlantique en avion et Amy Phipps Guest exprime le souhait de sponsoriser un vol similaire avec une femme. Amelia Earhart est donc choisie. En 1928, elle s’envole pour un vol transatlantique avec deux compagnons. C’est un vol pour lequel Amelia n’est pas entraînée, et elle ne pilote pas, mais ce vol lui procure une notoriété phénoménale.


A son retour, elle accepte un poste au Cosmopolitan, dont elle se sert pour promouvoir l’aviation et le rôle des femmes dans ce champ. Avec Charles Lindbergh, elle représente Transcontinental Air Transport et s’investit pour la création d’une ligne New York – Washington. Elle poursuit ses propres vols et devient la première femme à faire un aller-retour en Amérique du nord.


Le 20 mai 1932, à l'âge de 34 ans, elle décolle depuis Harbour Grace (Canada) et atterrit 14 heures et 56 minutes plus tard dans un champ près de Derry, en Irlande du Nord. C’est alors qu’elle devient la première femme à traverser seule l’Atlantique en avion.


En janvier 1935, Amelia Earhart devient la première personne à réussir un vol en solo depuis Honolulu jusqu’à Oakland, vol déjà tenté auparavant par une équipe. Elle vole ensuite en solo de Los Angeles à Mexico City puis de Mexico City à New York. Elle participe à des courses longues distances et bat plusieurs records féminins de vitesse et de distance.


En 1937, Amélia Earhart et son navigateur Fred Noonan tentent de faire le tour du monde par l’est sur un bimoteur Lockheed Electra. Ils disparaissent en mer le 2 juillet 1937, après avoir été vus pour la dernière fois à Lae en Nouvelle-Guinée. Pendant quatre mois, le gouvernement américain lance une cinquantaine d’avions à sa recherche, mais en vain.


Au cours des 15 dernières années, plusieurs expéditions ont été lancées pour tenter de localiser l'épave de l'avion. Avec l'étude des dernières transmissions de l'équipage et les calculs effectués d'après les données connues sur les réserves de carburant de l'Electra, les chercheurs ont réussi à restreindre la zone de recherche à une superficie de 1 600 km². Certains pensent qu'Earhart et Noonan sont allés vers le nord et les îles Marshall où ils se seraient écrasés et auraient été capturés par les Japonais qui contrôlaient la zone à l'époque. Des témoins oculaires affirment qu'ils les ont aperçus dans un camp de prisonniers à Saipan, les preuves physiques soutenant ces témoignages restent cependant insuffisantes.


Earhart plaisantait souvent sur son voyage autour du monde en disant qu'elle l'entreprenait « juste pour s'amuser », mais les recherches pour comprendre son destin tragique sont aujourd'hui très sérieuses, et ce, depuis plus de 80 ans. Le jour où Earhart s'envola pour la première fois en compagnie du pilote de la Première Guerre mondiale Frank Hawks, elle prit une décision qui allait changer sa vie. « Après avoir grimpé à 60 ou 90 mètres d'altitude, je savais que je devais voler, » se remémorait-elle plus tard. Aujourd'hui, les personnes qui cherchent à résoudre le mystère de sa disparition sont aussi déterminées qu'Amelia l'était à voler.

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page